La CJUE à l’initiative du « droit à l’oubli » des internautes

Le 13 mai 2014, la Cour de Justice de l’Union européenne a tranché en faveur des autorités espagnoles de protection des données personnelles contre Google Espagne. En effet suite à un litige entre ces derniers, la CJUE a pris une décision historique. Dorénavant Google doit se soumettre à la demande des internautes désirant effacer les liens qu’ils jugent  » hors de propos, obsolètes ou inappropriés » par le biais d’un formulaire accessible par le centre d’aide de Google.

Le géant du net a déjà reçu des milliers de demandes, preuve d’une volonté grandissante de la part des internautes de pouvoir gérer et contrôler leurs données personnelles afin de ne pas voir leur e-réputation entachée.

Cet engouement « autour du droit à l’oubli » peut aussi être perçu comme une réponse aux internautes jusqu’ici lésés de leurs droits, concernant la protection de leur vie privée sur internet. De plus suite à plusieurs scandales sur le cyber-espionnage ou l’utilisation illégale de données personnelles, l’opinion publique craint à l’omniscience d’internet…

Communiqué de presse de la CJUE

Retour à la liste des articles