Une appréciation négative d’un service, par un consommateur, sur un forum de discussions, ne caractérise pas un propos diffamatoire.

Un consommateur insatisfait de son chauffage a contacté sa compagnie d’assurance avec laquelle il avait conclu une convention de protection juridique. Ce consommateur souhaitait intenter une action en référé contre son fournisseur.

Mécontent (tout autant) de la prestation de service de la compagnie, ce consommateur déçu l’avait fait savoir sur trois forums différents en qualifiant  celle-ci, entre autres, de  » bande d’arnaqueurs et d’escrocs ». La compagnie s’est alors empressée de lui faire un procès pour diffamation.

Le 13 février 2014, le Tribunal de grande instance de Paris a relaxé l’internaute au motif que notre consommateur avait simplement fait part de son opinion sans qu’il impute un fait précis susceptible d’attenter à l’honneur de la société. Le Tribunal a relevé que le prévenu avait  » fait référence de manière subjective au manque de diligence et d’efficacité de sa conseillère et non à une quelconque infraction pénale qui aurait pu être commise par elle « .

Selon nous, cela caractériserait plutôt un propos injurieux, pénalement répréhensible.

Consulter la décision sur le site Legalis

Retour à la liste des articles