FrenchCatalanEnglishSpanish

Transparence et Lobby auprès de la Commission européenne

Bruxelles étant considérée comme la deuxième ville la plus importante pour le lobbying après Washington, le nouveau Président de la Commission, Jean Claude Junker, souhaite renforcer la transparence du rôle des lobbyistes dans l’élaboration des lois.

Jean Claude Junker aurait donc décidé d’imposer à tous les officiels de l’exécutif européen de rendre public leurs contacts avec des lobbyistes.

Cependant, cette obligation de transparence ne pèserait que sur le « top management », en quelque sorte, et non sur l’ensemble des fonctionnaires, au premier rang desquels ceux qui préparent les projets de réformes et qui pourront donc toujours convenir de rendez vous informels avec des lobbyistes.

Mais l’enjeu n’est pas tant de savoir quel lobbyiste a exposé son point de vue à tel fonctionnaire mais plutôt de connaître la teneur de leurs échanges pour s’assurer que la future loi européenne répond à l’intérêt général et non à des préoccupations particulières.

Ainsi, on pourrait imaginer que les avis, et autres auditions ou consultations, émis par des lobbyistes à des parlementaires et à des commissaires Européens soient répertoriés comme documents de travail dans un projet de réglementation, documents auxquels tout citoyen de l’Union pourrait avoir accès via une plateforme internet.

Source : les Echos 20/11/2014

[button link= »https://www.pujolavocat.com/category/actualites/ » size= »small » icon= » » color= »gray » lightbox= »false »]Retour à la liste des articles[/button]

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn